Ministère de la Justice : 40 000 personnes "au noir".. Et la solidarité alors ?

Quelle nouvelle croustillante et succulente :

Un peu plus de 40 mille emplois non déclarés au sein même du ministère de la justice: ni charges sociales, ni TVA ! 

 .



Quelle nouvelle croustillante et succulente : un peu plus de 40 mille emplois non déclarés au sein même du ministère de la justice. Ni charges sociales, ni TVA ! (Toute ressemblance avec un quelconque état africain serait purement fortuite)

(lien vers l'article source)

 

Vous connaissez ce lieu commun « faites ce que je dis, pas ce que je fais » ? 

En voici une parfaite illustration, émanant directement des circonvolutions administratives  de notre gouvernement.

 

Le « ministère de la "justice" » ! 

 

Le cousin armé du ministère de la santé, celui-là même prétendant condamner sévèrement, à l’instar de tout violeur et autre délinquant, toute personne préférant une assurance sociale privée, à notre Sécu nationale !!

 

Il est vrai que ces « sombres » collaborateurs n’ont pas non plus ce droit. Ils n’ont simplement aucune couverture sociale…

 

Comment ne pas comprendre, pour les plus récalcitrants osant encore nous opposer cette fameuse « solidarité » pourtant décédée depuis quelques générations, comment ne pas comprendre que notre magnifique Sécurité Sociale est un boulet financier !? 

 

Cette administration nous en apporte, s’il en était encore besoin, une preuve formelle et éclatante. Si notre « excellent » système social n’est pas bon pour eux, pourquoi le serait-il pour nous ?!

Est-ce là une manière de « réduire les dépenses de l’état » ? Tout est bon pour ne pas toucher aux nombreux avantages de nos chers gouvernants, c’est bien connu.

Passons sur les déclarations « post-apocalyptiques » consistant à nous enfumer purement et simplement par des effets de manches ministériels et salvateurs.

 

« La ministre (Christiane Taubira) a la volonté d’agir et de s’emparer du sujet »… Nous voici rassurés…

 

Gageons que son prochain repas en compagnie de Marisol Touraine, en charge de la santé, sera pour elles une occasion de réfléchir sur la réforme nécessaire de notre système social, nous pouvons les y aider, plutôt que de se payer une franche rigolade à nos dépends, nous, le petit peuple financièrement pressuré et  interdit de liberté sociale.

 

On peut rêver. 

Vous avez aimé ? Alors n'hésitez pas à partager cet article  (en cliquant sur les boutons réseaux sociaux ci-dessous par exemple)

Nota:  chaque texte de Liberté Sociale peut être reproduit ou partagé à condition unique de citer la source originale.



Écrire commentaire

Commentaires : 0

Suivez-nous sur les différents médias sociaux



Association Liberté Sociale 101 rue de Sèvres 75272 Paris