Le Ministère de la Santé tente de faire taire Liberté Sociale. Une grave atteinte à la liberté d'expression

Aujourd’hui plusieurs membres fondateurs de l’association Liberté Sociale se voient convoqués par la Brigade de Répression de la Délinquance Astucieuse, sur ordre du Ministère de la Santé.  Où est Charlie ? .



Il est de notoriété publique que le financement de la protection sociale française connaît des difficultés majeures, affichant un déficit et une dette en croissance permanente qui atteint plus de 250 milliards d’euros.

Depuis sa création le 22 mai 2014, Liberté Sociale n’a cessé de formuler des propositions de réforme profonde de notre système social, notamment en introduisant la concurrence entre les organismes d’assurances sociales.

 

Liberté Sociale se veut une force de propositions, de réforme, pas plus pas moins. Or, aujourd’hui plusieurs membres fondateurs de l’association Liberté Sociale se voient convoqués par la Brigade de Répression de la Délinquance Astucieuse, sur ordre du Ministère de la Santé.

La raison invoquée : une enquête préliminaire sur fond de procédure pénale ouverte des chefs "d'incitation d'assujettis à ne pas se conformer aux prescriptions de la législation de la sécurité sociale…" En clair : incitation à quitter la Sécurité Sociale !

Il suffit pourtant de prendre connaissance des statuts ou des diverses publications de Liberté Sociale, pour se rendre compte qu’il n'est, pour nous, nullement questions de détruire la Sécurité Sociale française mais bien au contraire, de trouver un moyen de la financer pour sauvegarder ses principes essentiels, et la rendre par cette action juste et équitable. Revenir aux fondamentaux de la vraie solidarité.

 

Une telle procédure judiciaire constitue une grave atteinte aux libertés, et en particulier à la liberté d'expression. Il y a quelques mois, survenaient les malheureux événements de Charlie Hebdo. Souvenons nous un instant de ces images maintes fois affichées sur tous nos médias, nous montrant nos gouvernants, la mine fermée, défilant main dans la main pour la sauvegarde de cette fameuse liberté d’expression, quelle image plus normale au sein de cette patrie qui vit naître Voltaire ?

Oui, mais…

Voilà que cette même liberté hier si fort acclamée, réclamée, se trouve aujourd’hui foulée au pied par cette action d’intimidation, de promesse de répression que subissent nos membres dirigeants de la part des "défilants d'hier" !

Que réclament les membres de Liberté Sociale si ce n’est la liberté de s’exprimer sur ce sujet brûlant qu’est la liberté de notre protection sociale ? Sujet suffisamment brûlant pour empêcher tout débat le concernant ?

 

Les propositions de Liberté Sociale sont certainement plus judicieuses que celles qui ont été appliquées depuis des décennies par les dirigeants politiques successifs en charge de l’exécutif.

Il est un fait indiscutable que les finances de notre protection sociale n’ont jamais trouvé leur équilibre, que les prestations auprès des dirigeants des petites entreprises, des artisans, des commerçants, des agriculteurs ne cessent de se dégrader alors que le niveau de leurs cotisations atteignent de tels sommets que l’asphyxie se répand comme la fièvre espagnole au sortir de la première guerre mondiale, entraînant faillites et suicides…

 

La législation récemment renforcée par la volonté de madame Touraine d'étouffer toute contestation sur les finances et le fonctionnement de la protection sociale est une atteinte inacceptable aux droits fondamentaux de la république pour lesquels elle a défilé il y a quelques semaines.

 

Les manœuvres intolérables de l'état français pour nous bâillonner ne peuvent rester sans réponse.

 

L'équipe de Liberté Sociale.

 

Vous avez aimé ? Alors n'hésitez pas à partager cet article  (en cliquant sur les boutons réseaux sociaux ci-dessous par exemple)

Nota:  chaque texte de Liberté Sociale peut être reproduit ou partagé à condition unique de citer la source originale.



Suivez-nous sur les différents médias sociaux



Association Liberté Sociale 101 rue de Sèvres 75272 Paris